21.01.2021

Les tendances TI 2021

Plus d’investissements dans la technologie informatique

Un regard vers l’avenir proche pourrait assurer une marge de manœuvre aux décideurs en technologie informatique. Car les analystes de la société Gartner prévoient une croissance mondiale des dépenses pour la technologie informatique de quatre pour cent pour un total de 3,8 billions de dollars pour les centres de calcul, le logiciel pour entreprise, les terminaux ainsi que pour les services de la technologie informatique et de communication. Ainsi, – après une année maigre en 2020 – on atteindra environ le niveau de 2019.

Selon Gartner, une reprise particulièrement forte est attendue dans le domaine des logiciels d'entreprise, où la budgétisation pourrait augmenter de 7,2 % cette année par rapport à 2020. Avec ces investissements, les entreprises du monde entier ont cherché à intensifier leurs efforts de numérisation et à promouvoir, par exemple, le travail mobile, l'instruction et la formation virtuelle ou l'automatisation basée sur l'intelligence artificielle.

Expansion de l’infrastructure informatique
Gartner attribue la deuxième plus forte croissance des dépenses, 5,2 % pour la nouvelle année, à l'expansion de l'infrastructure informatique et des capacités des centres de données - ce qui n'est pas étonnant étant donné les énormes volumes de données qui doivent être déplacés et analysés actuellement et à l'avenir, par exemple pour la migration vers le cloud, l'analyse intelligente des données ou la construction de superordinateurs.

Cependant, les analystes du conseil numérique Cloudflight voient une baisse des centres de calcul des entreprises et une croissance disproportionnée auprès des distributeurs du Cloud public mondial, ce qu'on nomme les hyperscalers tels que AWS, Google, Microsoft ou Tencent.

Plateformes industrielles
Pour pouvoir garder la cadence avec le changement nécessaire pour plus de numérisation et pour augmenter la vitesse de modification en 2021, les entreprises se réfèrent encore plus aux solutions de plateforme. À part les plateformes du Cloud pour des infrastructures informatiques et le développement d’applications, ce sont surtout les plateformes industrielles qui jouent un grand rôle, p.ex. pour la production industrielle ou la gestion des chaînes logistiques.

C’est-à-dire qu'au résultat de plus en plus d’entreprises partagent les mêmes plateformes avec les concurrents du même secteur de marché pour ainsi augmenter l’innovation et l’efficacité de leurs processus principaux. Les développements personnalisés jouent de moins en moins de rôle, pendant que les communautés de développement flexibles deviennent de plus en plus importantes.

5G et « Intelligent Edge »
À cause de l’automatisation croissante, la télémédecine et IA, de plus en plus de processus se font en autonome et en temps réel. Des technologies telles que la 5G et les Edge-Clouds décentralisés forment la base pour la réalisation et l’usage commercial de services et d'applications correspondants. Ainsi – et à cause de la pression politique – le développement de la 5G continue à gagner du terrain. Selon une étude de la société Wind River Systems, la pandémie du corona a déjà dès maintenant assuré une phase de développement et d’introduction plus rapide de leurs projets 5G auprès de plus de 70 pour cent des entreprises de télécommunication. Entre autres par le développement ultérieur du Edge-Computing, la croissance de la 5G se poursuit.

Du fournisseur au partenaire
La tendance pour les plateformes exige également un changement dans les relations aux fournisseurs importants de technologie : de la gestion classique des fournisseurs à une gestion stratégique des partenaires. En 2021, les entreprises réviseront leurs stratégies d’approvisionnement pour ouvrir la voie « co-innovation» avec les partenaires importants. Les contrats de fournisseurs sont de plus en plus orientés vers la valeur augmentée livrée, p.ex. au sens d’un délai de commercialisation plus court ou de la croissance des ventes. En même temps les contrats basés sur le Cloud contribuent à plus de transparence des coûts et un changement plus rapide.

Plus de flexibilité
En 2021, ce ne sera pas plus facile pour les responsables informatiques et les gérants. La règle générale demeure donc de baisser les coûts et de faire avancer l’innovation en parallèle. La compétition est forte et la pandémie a même accéléré la numérisation dans quelques domaines.

Selon Gapgemini, les entreprises sont de plus en plus disposées à ajuster leurs budgets plus rapidement en réponse aux changements du marché. La capacité au changement permanent et l’adaptation aux nouvelles situations – le mot clé étant flexibilité – marqueront ainsi considérablement les stratégies informatiques cette année. Dans ce cadre, une infrastructure informatique solide est la condition de réussite de la numérisation.