25.01.2021

Le futur numérique a besoin de réseaux plus rapides – maintenant !

En 2020, la pandémie a montré l’urgence de réseaux fiables et rapides. Le télétravail surtout mais aussi l’utilisation de plusieurs appareils et l’usage intensifié des services de streaming et les services du Cloud augmentent le besoin en bande large. Déjà en mars 2020, on a pu constater une augmentation du trafic Internet de 20 à 30 pour cent les jours ouvrables – et même d’environ 40 pour cent le week-end (LANline >). Normalement on atteint une telle croissance sur une année complète.  Les applications vidéo surtout représentent un des facteurs principaux pour la tendance à la hausse brusque à cause d'une meilleure résolution (UHD et 4K).

En plus du nombre croissant de terminaux, les installations et systèmes qui échangent des données de façon autonome nécessitent une largeur de bande particulièrement haute. En conséquence, les petites et moyennes entreprises du DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) veulent investir substantiellement ces prochaines années dans le nouveau standard de communications mobiles 5G et dans l’informatique de périphérie (Edge-Computing). L’informatique de périphérie, le traitement de données sans latence près de vos sources et utilisateurs, chez 47 pour cent des entreprises du DACH ont inscrit cela sur leur agenda des dépenses. L’étude de l’infrastructure informatique que les analystes du marché de la société Techconsult ont effectuée pour le compte de la société Datwyler IT Infra a prouvé cela.

Donc, la volonté des entreprises de développer l’infrastructure ne fait pas défaut. Également du point de vue de la technologie, beaucoup de facteurs entrent en jeu pour que les données aillent plus rapidement d'un point A à un point B.

L’Ethernet Terabit est en pleine croissance
La norme réseau le plus souvent utilisée, Ethernet, augmente la transmission de données par 10 en quelques années. Pour faire face au développement actuel, le départ pour l’Ethernet Terabit a été donné déjà au mois de mai 2020. L’organisme de normalisation IEEE a commencé avec l’enquête préalable pour développer la nouvelle norme. La spécification Ethernet la plus rapide actuellement permet un débit de données jusqu’à 100 Gbit/s. Pour un premier pas intermédiaire, la nouvelle norme sera visée avec 400 Gbit/s.

« Pour s’attaquer à cette quantité de données, des réseaux à haut débit de couverture complète sont indispensables », Ralf Klotzbücher, gérant de la société Dätwyler IT Infra GmbH en est convaincu. « L’Allemagne n’est pas seulement à la traîne avec le déploiement des réseaux à large bande, il y a un écart significatif entre les villes et les régions rurales.  C'est précisément le dernier kilomètre - la distance entre la boîte de distribution et la destination, que ce soit dans l'entreprise ou à domicile - qui est crucial pour la qualité de la connexion. Malheureusement, on y pose toujours souvent des câbles en cuivre en lieu de câbles en fibre optique. »

Réaliser des économies lors du déploiement des réseaux à large bande
Bien sûr, il est normal que le déploiement des réseaux à large bande soit freiné par les coûts importants du génie civil lors de la pose des conduites pour les câbles en fibre optique. Il existe des solutions également pour cela selon Klotzbücher : On peut utiliser également les canaux déjà existants pour l’alimentation électrique. Pour utiliser au mieux l’espace restreint dans les conduites, on nous demande des câbles aussi minces que possible. C’est pour cela que Datwyler utilise p.ex. des fibres OS2 monomode dans ses solutions innovantes de fibre optique particulièrement minces et a réduit le diamètre du câble d’environ un tiers.

« L'essentiel est que la demande supplémentaire de bande passante à l'échelle nationale représente le défi des mois à venir. Les entreprises doivent se préparer dès aujourd’hui aux besoins de demain pour espérer compter être parmi les gagnants de la numérisation. En même temps, les politiciens doivent immédiatement fixer le cap et faciliter au maximum l'investissement dans l'infrastructure numérique", déclare M. Klotzbücher.